Le combat des chiffres

Ricarda nous fait le plaisir d’être avec nous pour nous parler de la perte de poids,
Du regard des autres sur notre corps et de comment on s’approprie ce nouveau physique, qui nous est inconnu. 

J’ai toujours été ronde, c’est ma morphologie, je l’ai toujours accepté. C’est les autres qui ont fait que je l’ai mal vécu, que j’ai perdu confiance en moi.
Les moqueries à l’école de la part des élèves, mais pas seulement…
Un jour alors que je devais avoir 12 ans, un instituteur m’a demandé devant toute la classe ce que je mangeais pour le goûter, quand j’ai répondu “un pain au chocolat”, il a dit que c’est pour cela que j’étais grosse. Devant tout le monde. 

Lorsque j’avais 13 ans, j’ai vu une diététicienne. Elle était dure avec moi. J’ai perdu 15 kg, et j’en ai repris le double. Pendant des années j’ai fait le yoyo avec mon poids, des régimes drastiques et de la reprise de poids.


En 2016, j’ai atteint le poids de 105 kg, et c’est là que j’ai eu un déclic, surtout pour ma santé. 

J’ai été voir la même diététicienne, elle m’a dit que si je continuais comme ça je deviendrais une baleine, j’y allais la boule au ventre. Mais je me disais qu’il fallait absolument que je perde du poids… Le régime imposé me frustrait, j’ai fini par reprendre 10 kg.

Ce qui est encore plus frustrant, c’est les remarques des gens. On me félicitait, puis on me disait en suite, déçu : “quel dommage, tu as repris du poids”.

Les gens sont tellement centrés là-dessus, c’est tellement ancré dans notre société. Je ne me sentais pas si mal pendant cette période moi, je prenais plaisir à m’habiller. 

En janvier 2020, j’ai décidé de perdre ce que j’avais repris, mais avec une autre diététicienne. J’ai perdu 20 kg.
Mais je n’ai plus eu confiance en moi. Les gens n’arrêtent pas de me demander comment j’ai fait, quand est ce que je me suis fait opérer, alors que ce n’est pas le cas… 

Les regards ont changé, on me parle de ça sans cesse. Au final toute ma vie, on m’a parlé de poids, pour se moquer, pour me féliciter, pour me dire de faire attention à ne pas le reprendre.
On me demande mon secret, mon chirurgien… c’est vexant, je me suis donné à fond.

Toute ma vie, j’ai été au régime, à penser aux aliments, à ce qui fait grossir ou pas. 

Finalement, je ne me reconnais plus. Avant je portais cette robe jaune que j’adore, et ça me plaisait. Maintenant, j’essaie de ne pas me faire remarquer. Avant j’étais originale, maintenant j’ose moins, je me sens banale. Pourtant je devrais me sentir super bien dans ma peau non ? On me félicite sans cesse, on me demande combien de kg j’ai perdus, il n’y a que ça qui compte. 

Et l’après ? Et l’amour de soi ? L’acceptation ?
On se soucie plus de la perte et la prise de poids des gens, que de leur tristesse ou leur bonheur. 

Je me sens tout de même de mieux en mieux, j’apprends à m’accepter, c’est ça qui est le plus dur, ça et le regard des autres, toujours omniprésent, tout au long de notre vie. 

Quand on veut se lancer dans une perte de poids, je pense qu’il faut arrêter de penser à des régimes, mais plutôt à un rééquilibrage de toute une vie.

Ça devrait même être enseigné à l’école. Après tout, c’est la base de tout, ça éviterait de passer par tout ça, ça deviendrait logique. 

Le plus difficile au début, c’est la frustration, il faut du mental pour perdre du poids. 

On ne pense qu’aux résultats, les coachs, les diététiciens, ils ne pensent la plupart du temps qu’à afficher les résultats obtenus par leurs clients, on ne pense pas vraiment à ce que ressent la personne, par quoi elle passe, et si elle se sent bien. 

Pour moi, le véritable travail, c’est l’amour de soi, pas des chiffres sur une balance. 

Un grand merci à Ricarda pour son courage et son témoignage. 

Texte par Delia Culioli 

Photographie par Marinella De Castro

Partager cette histoire
Commentaires
Ouvrir

C’est difficile d’accepter sOn coRPs avec l’image Du corps ideal omnipresent sur les reseaux sociaux.. un Grand Bravo Ricarda car cette lutte n’est pas chose simple il faut Un Mental d’acier! rechErcHons ce qui nous fait du bien plutot que de plaire aux autres!

Ajouter un commentaire